Festival 2018

Sur cette page seront progressivement mis les retours suite à l’édition 2018 du Festival.

Les vidéos du Forum du 3 novembre sont en ligne : à retrouver via ce lien !

Et bientôt nous mettrons un lien vers le diaporama de Michel Duru, présenté salle Eiffel le 21.

 

Mercredi 21 novembre, sur le Parvis du Théâtre d’Orléans (de 12h à 14h), Maurice Thibaut de Slow Food et du Festival d’Alternatives Alimentaires, Jean-François Bouchevreau de Solidarité Paysans, Gilles MENOU de la Confédération Paysanne et un agriculteur, membre du GABOR, ont pris tour à tour la parole, puis un buffet paysan a été offert à toutes celles et ceux qui étaient présents pour soutenir cette agriculture paysanne.

Puis à la Salle Eiffel (de 14h à 17h), la conférence « Vivre de son métier, des paysans heureux » aura été la source de nombreux échanges avec Jean-François BOUCHEVREAU de SOLIDARITE Paysans et Nicolas HAUBERT, agriculteur, Marie -Agnès Fouchez, agricultrice et Elisabeth Bailliet de l’AFOCG45 ainsi que Michel DURU, agronome-chercheur de l’INRA.

 

Ci-dessous, voici le message transmis suite à la première partie du FAA (le 3 novembre à Semoy) :

Bonjour,

Le forum citoyen du Festival d’Alternatives Alimentaires sur l’accroissement des inégalités, tant chez les producteurs agricoles que chez les citoyens, a eu lieu à Semoy le 3 novembre.

Les débats ont été notamment nourris par les interventions d’Hélène BOTREAU d’OXFAM, par Florent SEBBAN de MIRAMAP, Jean-François BOUCHEVREAU et Natacha RICHARD de SOLIDARITE PAYSANS, Karine JAQUEMART de FOODWATCH et Richard RAMOS, député de la sixième circonscription du Loiret.

 

Tous ces acteurs ont montré que la pauvreté générée par l’industrie agroalimentaire n’était pas une fatalité et proposé des solutions variées.

 

Ces mêmes multinationales qui ont créé l’OPENAGRIFOOD à Orléans pour tenter de montrer un masque plus avenant, prétendûment innovateur et préoccupé d’écologie et d’avenir remettent le couvert chaque année au théâtre d’Orléans. Cette année le mercredi 21 novembre.

En réalité, les innovations technologiques qu’elles mettent en avant pour continuer de rétribuer les actionnaires et les banques constituent un gaspillage énergétique, environnemental et humain autant indécent qu’absurde et profiteront bien peu aux paysans qui y survivront.

Les organisateurs du Festival d’Alternatives Alimentaires seront présents de 12h à 14h sur le parvis du Théâtre d’Orléans pour rappeler que les produits de qualité, du terroir, à l’origine identifiée, non « crackés » qui nous nourrissent et nous procurent le plaisir de la saveur et du partage proviennent d’une agriculture paysanne de proximité.

C’est elle l’agriculture de demain, qui doit être rémunérée justement et qui, parce que locale et à taille humaine, relèvera les défis écologiques du troisième millénaire.

Maurice Thibaut de Slow Food et du Festival d’Alternatives Alimentaires, Jean François Bouchevreau de Solidarité Paysans, Gilles MENOU de la Confédération Paysanne et un agriculteur, membre du GABOR prendront tour à tour la parole, puis un buffet paysan sera offert à tous ceux qui viendront soutenir par leur présence cette agriculture paysanne.

A 14h à la salle EIFFEL, une conférence : Vivre de son métier, des paysans heureux » avec Jean-François BOUCHEVREAU de SOLIDARITE Paysans et Nicolas HAUBERT, agriculteur, Marie -Agnès Fouchez, agricultrice et Elisabeth Bailliet de l’AFOCG45 ainsi que Michel DURU, agronome-chercheur de l’INRA.

A mercredi.

Télécharger l’affiche et le programme en format pdf :